[Test]Dungeon of the Endless – le test

Dungeon of the Endless, dernier né du studio indépendant Français Amplitude vient de sortir. Pour l’occasion, voici notre test à la sortie de la phase d’Early Access.

Hybride de roguelike et de tower defense, Dungeon of the Endless compte les aventures d’humains arrivés malgré eux dans de terribles donjons extra-terrestres. Leur but : en sortir avec leur générateur d’énergie.

Original par son côté gestion des ressources, le jeu vous entraîne au fil de niveaux en 2D générés aléatoirement. A vous de poser vos pièges, d’améliorer vos personnages judicieusement, d’en débloquer de nouveaux et de les équiper afin de ne pas finir en petit morceaux face à une vagues de créatures sournoises.

Plutôt hardcore (un mode « facile » WTF) DoE devient rapidement addictif. On recherche la meilleure stratégie, puis l’aventure l’emporte et on a du mal à décrocher. Les parties sont (généralement) rapides; Difficile alors de ne pas succomber à « une petite dernière »…

Dungeon of the Endless est désormais disponible pour 11,99€ sur Steam.

(Visited 17 times, 2 visits today)
7.6 Awesome
  • Graphismes 7
  • Son 7
  • Gameplay 8
  • Durée de vie 8
  • Originalité 8
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Ida Gonthier

Co-créatrice d’ITC, grand manitou « Support » du site, toujours prête à soutenir ses « ADC » ou ses rédacteurs, elle encourage de la même manière, corps et âmes, les meilleurs jeux vidéo, qu’ils soient AAA ou petites productions sans prétention. Elle se réserve toujours quelques cartouches pour les baratineurs et les fautes d’orthographes.

Leave A Reply