[Critique] Dracula Untold : (un) peu de mordant

Vampire vous avez dit Vampire ? Le plus célèbre d’entre-eux refait une apparition au cinéma dans Dracula Untold, sous les traits, cette fois, du charismatique Luke Evans. La genèse du Prince ne lésine pas sur le spectaculaire. Un peu trop.

Galvanisé par des effets-spéciaux réussis, le film abandonne toute la sexualité du personnage pour se concentrer sur son aspect le plus guerrier. Avant de devenir une créature aux dents longues, il se nommait Vlad l’empaleur et, pour son premier long-métrage, Gary Shore tend à respecter son cahier des charges.

Du sang, de l’action et une mise en scène énergique, voire un peu bordélique par moment, Dracula Untold ne puise pas ses forces dans un scénario élevé. Et quand on n’a pas grand chose à dire, mieux vaut que cela ne dure pas deux heures.

Avec son épopée de courte durée – soit 1h20 – Dracula Untold ne ment pas sur la marchandise et demeure un divertissement plaisant sans pousser trop loin la supercherie. Le Vampire a connu pire (désolé).

Dracula Untold est sorti le 1er octobre 2014 en salles

Avis

6 Passable
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply