[Critique] Zoo S01E01 : un « Phénomènes » animalier

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Adaptée du roman éponyme de James Patterson (Alex Cross) et Michael Ledwidge, la nouvelle série Zoo, produite par CBS, met en place une situation catastrophe où les animaux décident de s’unir et d’attaquer l’humanité.
Tout comme dans Phénomènes de M. Night Shyamalan, Zoo émet l’hypothèse selon laquelle, devant la menace que représente l’humain pour la planète, l’animal décide de riposter et des attaques planétaires de félins commencent à former un schéma inquiétant.

À l’image d’un monde divisé en deux camps, la série s’articule astucieusement selon deux axes, deux investigations, dans deux pays différents, suivant deux protagonistes. L’un est un ancien zoologue devenu guide safari au Botswana, l’autre est une journaliste controversée, incisive militante pour les droits des animaux à Los Angeles. On alterne donc entre des paysages africains de brousses stériles de toute présence humaine, avec les immensités urbaines des buildings américains. Une autre jungle, façonnée par l’Homme, tout aussi mortelle et labyrinthique.

Après la végétation, les zombies ce sont maintenant les animaux qui tentent de nous exterminer. Un thriller animalier à l’originalité prometteuse qui ne manquera pas de séduire les mordus de documentaires sauvages.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.