Critique Years and Years Saison 1 : le fucking futur est en charge

Proposée par la BBC, Years and Years est une série britannique qui nous offre un pan de l’histoire de la famille Lyons de 2019 à 2034. Au casting : Rory Kinnear, Anne Reid et Emma Thompson.

Chaque épisode correspond à une ou plusieurs années. Simon Cellan Jones, Lisa Mulcahy et Russell T Davies ne s’embêtent pas avec de la fioriture scénaristique, de fait, le rythme lent n’est pas de mise. Une originalité qui sert au mieux Years and Years et qui évite de tomber dans le piège des intrigues traînant en longueur. Cela ne signifie pas pour autant que les réalisateurs et le scénariste ne savent pas ralentir la cadence, au contraire, ils savent prendre le temps au moment opportun avant de réaccélérer et de nous replonger dans la suite de l’Histoire avec un grand H.

Years and Years – ©BBC

Ce rythme saccadé, maîtrisé à la perfection, est complété par une bande-son magistrale de Murray Gold. Sur cette bande-son s’enchainent souvent des images nous laissant sidérés. Le montage haché et désordonné vient accentuer ce sentiment d’impuissance pour le spectateur qui ne peut empêcher le cours de l’Histoire de se produire.

Œuvre coup de poing, Years and Years aborde de nombreux thèmes cruellement d’actualité. Le plus marquant est certainement celui qui porte sur l’immigration clandestine, dans un monde où les visas sont de plus en plus difficiles à obtenir et les réfugiés toujours plus nombreux. La série ne nous épargne pas et nous confronte à la mort et aux conditions de détention d’innocents nés dans le mauvais pays. Impossible ici pour nous de détourner le regard.

Cétait mieux avant ?

Years and Years est un vecteur profond de tolérance et s’engage au maximum dans la diversité, à travers des personnages venant de multiples horizons ethniques ou étant atteints d’un handicap, mais également en questionnant la sexualité et le genre des personnages. Tout est fait dans la subtilité et aucun protagoniste n’est défini par sa différence. En montrant ces différences sans les stigmatiser, la série tente d’inscrire la diversité comme nouvelle norme; au Royaume-Uni en tout cas. Un brin de lumière dans les thèmes sombres abordés : les mentalités ont évolué !

Les problèmes de tolérance se situent à un niveau supérieur, plus futuriste. Alors qu’être transgenre est enfin considéré comme normal (on le rappelle, au Royaume-Uni en tout cas), c’est le transhumanisme qui pose question. Certains humains veulent échapper à leur corps et devenir numériques (façon intelligences artificielles de Person of Interest). Comme Black Mirror, Years and Years s’interroge sur l’impact de la technologie dans notre monde, mais de manière moins dérangeante et plus réaliste, car elle propose des technologies plus proches de celles que nous connaissons aujourd’hui.

Years and Years – ©BBC

S’enchainent pourtant les pires scénarios possible – plus ou moins vraisemblables – pour notre monde contemporain et capitaliste. Mais toujours dans cette optique de pousser le spectateur à réfléchir sur le système qui l’entoure. C’est ici que l’incroyable Emma Thompson rentre en action et en campagne ! Tout Français remarquera sans mal un air de ressemblance entre le personnage de Vivienne Rook interprété par l’actrice britannique et Marine Le Pen. Mais Vivienne Rook représente en fait tous les leaders populistes qualifiés de « monstres » dans la série : dangereux pour les libertés humaines et fédérant autour de la peur de l’autre à travers des valeurs traditionalistes. Le message est assez clair : prenons garde !

Years and Years est une ode à la vie, à la tolérance, à la famille et à l’amour dans un monde toujours plus incertain (ou ne l’a-t-il pas toujours été ?). Emportée par des acteurs tous plus brillants les uns que les autres, c’est définitivement l’une des meilleures séries que nous avons vues cette année (si ce n’est dans notre vie). On espère qu’il y aura une saison 2 pour cette mini-série car la fin (peut-être bâclée ?) nous a tout de même laissés perplexes et on aimerait comprendre !

Years and Years est disponible sur myCANAL.

Avis

9 Une série 4 étoiles !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Marie

Leave A Reply