[Critique] Virgin Suicides : premiers amours

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Emmanuelle Sal de Regardez moi ça vous parle de…

Virgin Suicides, premier film de Sofia Coppola a marqué à jamais le pas-si-petit monde du cinéma par son esthétique, ses acteurs et sa musique signée Air. L’histoire tragique des sœurs Lisbon marque les débuts d’un cinéma qui prône la liberté, un cinéma qui colle à la peau de Sofia Coppola. Tous ses films suivants, tel que Marie-Antoinette, respirent cette même liberté de vivre.

Histoire familiale universelle où les libertés s’entrechoquent, Virgin Suicides n’a jamais été aussi actuel. Les libertés culturelles et sexuelles sont le cœur du film et la réalisatrice met à l’honneur cette chance de pouvoir choisir, sa musique, ses vêtements, etc. Elle oppose chaque génération, chaque femme, levant le voile bohème et nostalgique la fin d’une ère pour une nouvelle génération de femmes comme Lux (Kristen Dunst), aussi sensuelle, libre, envoutante qu’effrayante. Film ultime de l’adolescence, Virgin Suicides reste à jamais intemporel.

Virgin Suicides est sorti le 27 septembre 2000

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.