[Critique] Transparent S01 E01-02-03: Trans(e) familial(e)

Auréolée de deux Golden Globes (meilleure série comique et meilleur acteur), Transparent nous est parvenu hier à travers le festival Séries Mania et une présentation qui le plaçait aux côtés de Six Feet Under. Rien d’étonnant à cela puisqu’à la tête de cette série produite par Amazon on retrouve Jill Solloway, écrivaine féministe et pilier créatif du chef d’œuvre télévisuel d’Alan Ball.

La thématique familiale est de nouveau au cœur du récit mais prend un aspect plus caractéristiquement moderne : un patriarche cherche à annoncer à ses trois enfants son sentiment caché d’être au plus profond de lui-même une femme. Le sujet est miné de pièges mais le traitement s’y montre tout en une délicatesse légèrement trash et jamais moralisatrice.

Posant par le talent d’interprètes fabuleux un organigramme familial clair et attachant, Transparent capture au détour d’un regard la détresse qui agite cette famille gentiment barrée. L’art du dialogue piquant transforme de banals échanges en un jubilatoire jeu de ping-pong verbal qu’une mise en scène alerte intensifie de plus belle.

Transparent est une série qu’il ne faudra pas manquer lors sa diffusion sur OCS le 09 Mai.

Avis

8 A voir
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply