Critique Terrible Jungle : Virée exotique

Ça s’appelle Terrible Jungle et après Été 85 c’est une raison de plus de retourner dans les salles (climatisées) de cinéma. Hugo Benamozig et David Caviglioli envoient Catherine Deneuve, Vincent Dedienne , Jonathan Cohen et Alice Belaïdi dans la jungle dans un premier long-métrage ambitieux qui dénote avec le paysage habituel de notre cinéma hexagonal.

Après La Loi de la Jungle sorti en 2016 et mis en scène par le fantasque et talentueux Antonin Peretjatko, le cinéma français ne s’était jusqu’ici plus trop attardé sur le film d’aventure qui lui a pourtant fait connaître de belles histoires avec des noms comme Philippe De Broca, où Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau où figurait déjà Catherine Deneuve, qui apparaît alors dans Terrible Jungle comme un clin d’œil plutôt malin.

Dès son point de départ, le film s’amuse de ce décalage en convoquant, après un début loufoque très maîtrisé, des images comme des clichés du film d’aventure. Chose qu’il ne cessera de désacraliser au court d’un récit malin et maîtrisé où les partitions d’acteurs et dialogues surréalistes s’enchaînent à merveille.

Catherine Delajungle

Car la grande richesse de Terrible Jungle réside dans la relecture loufoque de ce genre, qui à défaut de déclencher de vrais fous rires arrive à instaurer un climat surréaliste et quelquefois outrancier où la jungle ne sert que de terrain de jeu à l’écriture de deux metteurs en scène et des dialogues de leur troupe d’acteurs, ici en très grande forme.

Critique de Terrible Jungle : Virée exotique
©Apollo Films

A l’instar du Sauvage évoqué plus tôt, Catherine Deneuve est la véritable reine de cette jungle. Aventurière déterminée et infaillible, elle livre une fois de plus une prestation réussie, véritable prise de risque dans une carrière qui en ferait rougir plus d’un. Centre névralgique du film, elle s’amuse visiblement à donner la réplique à une toute jeune génération d’acteurs ravis de pouvoir complètement se lâcher face à la Reine du cinéma français.

Ironique jusque dans ses dernières minutes, Terrible Jungle finit de séduire et d’emballer avec talent cette virée exotique et sympathique loin des sentiers battus. Et ça fait du bien.

Terrible Jungle est sorti le 29 juillet au cinéma.

Critique écrite par Kantain

Avis

70%
70%
Exotique
  • User Ratings (0 Votes)
    0

About Author

Avatar

Leave A Reply