[Critique] Spotlight  : la croix et la manière

Pauvres gratte-clavier que nous sommes, on sort gêné de Spotlight, bien conscients d’avoir pris une leçon de journalisme, à l’ancienne avec chemise et calepin sous le bras, où on ne rigole pas avec le quatrième pouvoir. Mais également un petit cours de cinéma.

Tom McCarthy a compris que le mieux est l’ennemi du bien. Sans tenter de remodeler un genre qui n’en a pas besoin, le réalisateur s’attache au contraire à en réutiliser les codes pour nous livrer une œuvre mi-docu mi-thriller. Spotlight épouse le classicisme de la forme pour mieux nous cogner avec dureté du fond. Le sujet parle de lui-même, et il n’y a plus qu’à se laisser entraîner sous la soutane du curée, cachant quelque chose de pas très catholique.

Véritable déclaration d’amour au métier, Spotlight n’en oublie pas les hommes, effrayés par l’ampleur de l’enquête, obligés de se confronter avec leurs propres valeurs morales et leurs erreurs. Un chemin de croix se terminant avec le terrible bandeau final, achevant un spectateur médusé… mais impressionné.

Spotlight sort le 27 janvier 2016

Avis

8,5 Brillant
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply