[Critique] Shadows in The Night : quand Dylan reprend Sinatra

La carrière de Bob Dylan est un animal vivant, sans cesse évoluant et se distordant, nous offrant album après album, des œuvres différentes, classiques ou plus modernes, patrimoniales ou inécoutables, originales ou passéistes.

Que penser alors de Shadows In The Night, 36ème album de l’icône? Entièrement composé de reprises de Frank Sinatra, son concept ressemble une blague de mauvais gout tant le crooner semble à l’opposée du songwriter. L’album est cependant un projet de longue date, ces chansons apparaissant dans ses setlists de concert depuis les années 90.

Selon ses propres dires, Dylan n’essaye pas de reprendre ces classiques. Il n’essaye pas d’imiter le style vocal ou les arrangements orchestraux des originaux, réduisant ces compositions à un strict minimum, les transformant presque en folk-songs décharnés. Bizarrement, le résultat est plutôt agréable. Les chansons sont douces, la voix nasillarde du chanteur se mêle à la merveille aux nouveaux arrangements, et le plaisir de retrouver ces standards connus de tous est bien présent.

Shadows in The Night n’est donc pas un chef d’œuvre, une pierre blanche de la discographie du grand Bob Dylan, mais saura contenter aussi bien les complétistes que les casuals.

L’album Shadows in The Night est sorti le 3 février 2015

Article écrit par Elias Campos

Avis

7 Belle curiosité
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply