[Critique] Les Chevaliers du Zodiaque : la consternation de Pégase

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Galvanisée par le succès d’Albator, la Toei Animation ressort Les Chevaliers du Zodiaque du placard pour leur donner une seconde jeunesse en 3D. Cherchant à gagner un nouveau public, le studio réécrit l’univers de Saint Seiya, appuyé par la présence de Kurumada, créateur du manga original, à la production. Si l’idée peut se comprendre, le résultat ne parvient pas à enflammer le moindre cosmos…

Pure folie que de tenter de résumer la bataille du sanctuaire, arc majeur des Chevaliers du Zodiaque, en seulement 1h30. Relecture oblige, le puriste retrouve peu de choses connues dans cette adaptation, si ce n’est les noms des personnages et les attaques célèbres. Pour les autres, le film ressemble à un fourre-tout incohérent. Explications minimes, héros sans personnalités voire inutiles, affrontements expédiés, gags lourdingues, là où Albator rendait hommage, ce CDZ sabote complètement sa matière première.

Une cacophonie sauvée du zéro absolu par une mise en scène dynamique capable de produire son petit effet grisant lors des combats. Mais un même leurre ne marche jamais deux fois sur un chevalier.

Les Chevaliers du Zodiaque – la Légende du Sanctuaire sort le 25 février 2015

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.