[Critique] Kim Kong S01, la créativité naît de la contrainte ?

0

Dans Kim Kong , un réalisateur français de films de commande (Jonathan Lambert) n’en peut plus de faire des navets. Cela tombe bien, il est kidnappé par un dictateur qui ressemble (étrangement !) à Kim Jong-un et qui veut tourner un version de King Kong dans laquelle le grand singe impérialiste, libéré par Donald Trump, tente d’envahir son pays.

Faire rire

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 298 times, 1 visits today)

Avis

8 À découvrir !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !