[Critique DVD] Marie Heurtin, humble leçon

0

Si l’on se fonde sur des à priori et une connaissance toute relative du cinéma français, on aurait toutes les raisons de se méfier de ce Marie Heurtin. Ce dernier penche son regard sur un institut de religieuses à la fin du 19ème siècle alors qu’arrive en désespoir de cause une petite sourde et aveugle impossible à dompter.

Sur la défensive, on craint lors d’une mise en place quelque peu schématique que ce récit possiblement pontifiant ne prenne la voix du téléfilm tire-larmes. Puis, par la grâce d’une réalisation mutique et précise, voilà que Marie Heurtin se mue en une courageuse odyssée sur la ténacité où un amour gracieux n’a heureusement pas les oripeaux de la religion.

Le long-métrage de Jean-Pierre Améris n’est pas une éloge catho boursouflée, bien que la foi soit présentée avec une bienveillance contrôlée. Il s’agit d’abord et avant tout d’une grande histoire de filiation entre deux contraires qui, au sein d’une société hystérique comme la notre, ne pourrait désormais plus bénéficier de la même compréhension. Beau et nécessaire.

Marie Heurtin sort le 12 Mars en VOD et le 18 Mars en DVD

Advertisement
(Visited 19 times, 1 visits today)

Avis

7.3 A rattraper d'urgence

On ne pas va crier au scandale mais souligner tout de même que pour un film aussi esthétiquement soigné, sa sortie sur seul support DVD s'avère quelque peu regrettable. Ainsi, les limitations du disque permettent de visionner le film sans accroc mais dans une forme de pixellisation parfois gênante (cf. le plan final). Côté son, la déception est de mise tant la partie sonore est faiblarde sur les cinq canaux, poussant le consommateur à monter un maximum le son. Heureusement, la section bonus est passionnante, laissant la place sur trois modules à Jean-Pierre Améris pour partager avec le spectateur ses remarquables intentions de metteur en scène.

  • Film 8
  • Image 7
  • Son 6
  • Bonus 8
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.