[Critique DVD] Cop Car, la sauvage île aux enfants

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Deux enfants fuguent et tombent sur une Cop Car déserte de toute autorité. Que faudrait-il de plus pour provoquer un amusement innocent et la poursuite effrénée du plus moustachu des Kevin Bacon ? Pas grand-chose, à l’image de la substance narrative qui fait défaut à ce (presque) premier long-métrage signé Jon Watts. Ça tombe bien, le bougre à toute intention de signer un exercice de style en hommage à son cinéma de prédilection, dénué de toute velléité « psychologisante ».

De tous les cinémas vers lequel lorgne Jon Watts, les frères Coen apparaissent comme un représentant idéal :même goût pour une galerie d’idiots dangereux, une innocence brutalisée et la mythologie détournée d’une certaine Amérique, aux repères flous voir pervertis. Cependant, Jon Watts n’a rien d’un vil copieur mais tout du cinéphile appliqué, limite scolaire, mâchant ses références avec un sourire complice et amusé.

Cop Car bénéficie de cette application, autant dans la joliesse de ses cadres que dans son irréprochable direction d’acteurs. Bonne pioche ? Presque. Le potentiel de son concept en reste malheureusement au ras-des-pâquerettes, comme incapable de dépasser son monceau de références pour affirmer sa véritable singularité. Les vingt dernières minutes laissent entrevoir une adresse supplémentaire, qu’un carton noir freine brutalement.

Cop Car sort aujourd’hui en DVD & VOD.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.