[Critique Blu-Ray] Le huitième jour : la poésie du Nous, les larmes du Je

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Cas exceptionnel : Le huitième jour mérite ici que l’on passe au « je » car au-delà de l’objectivité de l’analyse, le film se vit dans la subjectivité. Et croyez-moi, sans avoir un cœur de bisounours, « je » me fais pourtant avoir à chaque fois…

Sortez les mouchoirs. Des longs-métrages qui usent du pathos à grosses doses, on en connaît tous et certains vous diront qu’ils ne s’y laissent plus avoir. Mais Le huitième jour s’en sert avec une telle maîtrise qu’il devient impossible d’y résister. Au cinquième visionnage, je transpire toujours autant des yeux… Entre comédie et drame, jonglant parfaitement entre les deux, le film se savoure le sourire aux lèvres et la larme à l’oeil…

Une poésie cinématographique. Le succès du film doit évidemment à son duo de comédiens exceptionnels (l’un des meilleurs de la filmographie d’Auteuil) qu’à son réalisateur qui signe son œuvre majeure. Avec toute la beauté poétique qu’on lui connaît, il filme une ode au vivre ensemble malgré nos différences. Un message lyrique qui les touche, qui vous touche, qui me touche… et le neuvième jour, je ne m’en remets toujours pas.

Le huitième jour est sorti le 21 juin 2016 en vidéo.

Pour aller + loin

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.