[Critique] Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E : double 07

Guy Ritchie (mais si, le mec qui a fait Sherlock Holmes!) ressuscite une série culte des années 60 pour lui donner une nouvelle jeunesse sur grand écran. Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E n’est peut-être pas du calibre d’un 007, mais il ne faudrait pas le sous-estimer.

Du charme, ces espions en débordent. Le style années 60 fait des merveilles sur ces deux têtes d’affiche que sont Henry Cavill et Armie Hammer. Le premier incarne un ersatz de James Bond plus vrai que nature quand le second se penche plutôt du côté d’un Ethan Hunt soviétique. Le duo provoque des étincelles et on dénombre déjà plusieurs bouffées de chaleur chez le public féminin.

Distrayant et bien rythmé, Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E se veut une sorte de Sherlock Holmes de la guerre froide, les énigmes en moins, l’esprit rétro en plus. La mise en scène dynamique et volontairement kitsch du réalisateur offre un peu de fraîcheur au milieu des superproductions actuelles. Ce n’est pas le meilleur Guy Ritchie, mais il n’en reste pas moins assez solide pour qu’on veuille une suite.

Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E sort le 16 septembre 2015

Avis

8 Du plaisir
  • User Ratings (1 Votes) 9.3

About Author

Avatar

Leave A Reply