Black Mirror saison 4 : pourquoi il ne faut surtout pas la rater

0

Alors que 2018 s’annonce déjà plein de séries alléchantes, Netflix a fait un dernier cadeau à ses abonnés fin 2017 en proposant la saison 4 de Black Mirror. On vous dit pourquoi l’anthologie « futuriste » est la meilleure chose à voir en ce début d’année.

Une fois de plus, la série réussit son coup en s’attaquant à des thèmes très variés (harcèlement, vidéo surveillances, racisme, BDSM) avec une intensité très différente. Ainsi, elle prend des allures très kitsch et humoristiques pour son USS Callister avant de nous plonger dans l’horreur de la surveillance parentale avec Arkangel. On passe par un petit ascenseur émotionnel autant visuel que scénaristique qu’il serait dommage de rater.

Comment ne pas frissonner en voyant Hang the DJ ? Dans cet épisode, les couples se forment en suivant les conseils d’une application de rencontre. Ultra-visionnaire quand on sait que Meetic vient de lancer son service de coaching virtuel. Quant à Black Museum, il n’est pas sans rappeler un certain Get Out. Certes des épisodes comme Crocodile et Metalhead sont légèrement en dessous des 4 autres mais dans l’ensemble la série frappe encore très fort. Outre de nous faire frissonner, cette nouvelle saison nous permet d’ouvrir une nouvelle fois les yeux sur notre monde.

La saison 4 de Black Mirror est disponible depuis le 29 décembre 2017 sur Netflix.

Advertisement
(Visited 201 times, 27 visits today)

À propos de l'auteur

Elodie Suzanna

Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Véritable disciple de la grande Daria Morgendorffer.

Réagissez !