[Critique] Les Poupées Russes : L’amour, ce dilemme

Dans la trilogie Klapisch, je demande Les Poupées Russes. 3 ans après L’Auberge Espagnole, nous retrouvons toute notre bande de jeune, mais cette fois, non pas en Espagne, mais en Russie.

Nos protagonistes ont vieilli. Ils ont maintenant la trentaine alors où en sont-ils dans leur vie depuis la dernière fois qu’on les avait vus ? Une chose est sure, ils ont muri. Leur innocence est loin maintenant et on les voit galérer à vivre cette vie d’adulte qu’est la leur désormais. Dans ce deuxième voyage initiatique de Xavier, on le voit se poser des questions sur ses sentiments, mais également gâcher, presque impunément, sa relation naissante par peur de voir passer sous son nez, une meilleure occasion. Qui n’a pas déjà vécu ça au moins une fois dans sa vie ?

Les Poupées Russes est sans doute le volet détenant le plus de romantisme. Est-ce parce qu’il y a un mariage ? Peut-être. Mais il ne fait aucun doute que ce deuxième film centre son histoire sur les relations amoureuses avant tout.

Les Poupées Russes est sorti le 15 juin 2005

Critique écrite pas Alexia Pepin

Avis

8.5 A voir !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply