Critique Livre – Pax et le petit soldat : tendre, poignant, intense

Pax et le petit soldat est un roman d’apprentissage aux airs de Petit Prince, qui raconte l’histoire d’amitié entre un petit garçon et un renard à l’approche de la guerre.

Pax et le petit soldat est un roman d’apprentissage écrit et illustré avec beauté et sobriété. Ce livre, qui a reçu de nombreux prix, rend un hommage émouvant au lien entre l’homme et l’animal, à la nature, à la paix, à la liberté et à la quête de soi. L’histoire commence quand le père de Peter s’en va à la guerre et contraint son fils à abandonner dans la forêt son ami le plus précieux. Pax, le renard que Peter a sauvé lorsqu’il était bébé. Mais très vite, rongé par l’inquiétude, le garçon fugue et part à la recherche de son animal. Il n’a aucune idée de ce qui l’attend dans cette nature sauvage dans laquelle Pax, lui aussi, va devoir lutter pour sa survie…

« Il se rendit compte tout à coup à quel point il était précieux d’avoir quelqu’un sur la sincérité de qui on pouvait compter. »

Une histoire d’amitié touchante

On se laisse rapidement étreindre par cette tendre complicité entre le renard et « son garçon », dont la mère et morte et dont le père est parti à la guerre. Par ce lien de protection réciproque qui unit deux êtres à la sensibilité si proche. Cinq années d’une amitié forte, passées à prendre soin l’un de l’autre, jusqu’à devenir inséparables. Et pourtant séparés, de force. Ainsi, nous suivons, en parallèle, les aventures de ces deux héros – car c’est bien ce qu’ils sont, l’un comme l’autre. Ce qui rend le récit rythmé et palpitant. Les images de Jon Klassen sont de toute beauté et rejoignent parfaitement la sensibilité du texte. Cette histoire n’est d’ailleurs pas sans nous rappeler le roman Cheval de guerre, duquel le spectacle War Horse, dont nous vous parlions récemment, est une adaptation.

Pax-et-le-petit-soldat2
© Jon Klassen

Des personnages attachants

Bon, pour ce qui est du renard, ne nous mentons pas, la couverture du livre nous a suffi pour déjà nous y attacher ! Peter est aussi un jeune garçon touchant de par l’affection inconditionnelle qu’il voue à son animal, et sa détermination à la retrouver. Une quête qui ne s’annonce pas simple. Surtout lorsqu’il croise, dans la forêt, le chemin d’une vieille femme solitaire et recluse, Vola. La rencontre entre ces deux êtres blessés par la vie, chacun à leur manière, est quelque peu mouvementée. Mais si ce personnage meurtri par la guerre est assez abrupt, s’en dégage une certaine tendresse. Car malgré son indiscutable antipathie, la femme fait preuve de beaucoup de bienveillance et de générosité à l’égard de cet enfant aventurier.

« – L’unité est partout sur la Terre, gamin. (…) Elle est toujours là, à relier les racines entre elles, à vibrer autour de nous. (…) Tu es peut-être tout seul, mais tu n’es pas seul au monde. »

Un récit intemporel et inspirant

De profonds messages universels tissent la trame de ce bouleversant récit. Sarah Pennypacker s’adresse aux jeunes lecteurs sans langue de bois, mais avec beaucoup de subtilité, de pudeur et de maturité. Bon, quand on dit « aux jeunes lecteurs », vous commencez à nous connaître hein ! Ce n’est pas tant d’âge que d’état d’esprit dont on parle… Car apprendre à se faire confiance, à se pardonner, apprivoiser la colère, s’entraider, faire preuve d’empathie, respecter la nature et les animaux, privilégier la paix, ou encore aller à la découverte de qui l’on est… : ce sont des thèmes loin de ne s’adresser qu’aux enfants ! D’autant que – et c’est aussi ce qui fait la qualité de ce livre – Pax et le petit soldat est emprunt d’une lucidité qui rend le récit toujours très juste et nuancé. Jusque dans le choix du dénouement, poignant, mais oh combien significatif…

Pax et le petit soldat, de Sara Pennypacker, illustré par Jon Klassen, est paru le 12 janvier 2017 aux Éditions Gallimard Jeunesse.

Pax et le petit soldat

Avis

9 À lire !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Mélina Hoffmann

Leave A Reply