Test Zombie Army 4 – Dead War, charnu et saignant !

Zombie Army 4 – Dead War, quatrième épisode de saga de Rebellion, qu’on avait fait qu’effleurer jusque-là, reprend les codes du genre FPS, des jeux de zombies et nous pond une alternative à Left 4 Dead qu’on a déjà maintes fois lessivé.

Test Zombie Army 4 – Dead War, charnu et saignant !
©Rebellion

Quand on n’a pas d’amis, on kill du zombie

Le confinement c’est pas cool pour voir ses potes IRL. Mais c’est plutôt sympa pour jouer aux jeux vidéo. Du coup, ce sera plus facile pour trouver des compagnons de fortune sur ZA4 ! Car si on peut se taper le mode en histoire en solo, c’est tout de même cent fois plus fun à plusieurs.

Déoupé en plusieurs chapitres, comme dans Left 4 Dead (défense de générateur, vagues d’infectés…), on trucide du zombie nazi à tour de bras. Les environnements sont variés (marécages, usines, cimetières, zoo, villes en ruines… ), réalistes et bien réalisés.

Du soin à été apporté aux décors et à l’ambiance, avec une multitude de petits détails amusants. Pour la peine qu’on prenne le temps de les regarder, sans continuellement rusher comme un porc. Porte-bougie zombie, Zombie en popote, pentagrammes à tout va, etc. Les références pleuvent avec un côté nanars assumé.

Test Zombie Army 4 – Dead War, charnu et saignant
©Rebellion

Explosion de coeur et de… testicules !

Le gameplay s’appuie majoritairement sur celui de Sniper Elite, avec nos plus beaux tirs en slow motion grâce à la Kill Cam. Un plaisir juste jouissif ! La Hitbox est correctement faite, point trop exigente, mais pas trop permissive non plus.

Une aide vient combler les allergiques aux FPS. Accessoire, elle peut-être déclenchée par la pression d’une touche comme aide à la visée. Un bémol toute fois, il est arrivé que la balle passe à travers la cible inopinément. Un des petits bugs peu importants rencontrés lors de la traversée.

Test Zombie Army 4 – Dead War, charnu et saignant !
©Rebellion

Un contenu long comme un intestin ?

Un atelier de craft à la The Last of Us permet d’améliorer les armes. Ces dernières sont assez variées et proposent une super prise en main. Chacune à son tempérement bien marqué, du fusil à pompe au Méga découpeur à scie, en passant par le bon vieux fusil des tranchées.

Pour les plus téméraires, au corps à corps, on trouvera également plusieurs armes de mêlée et un système d’exécution permettant de récupérer, entre autres, de la santé.

De la même manière, on trouvera une multitude d’ennemis. La plupart s’inspirent des canons du genre : le traditionnel mort-vivant, le cracheur d’acide, le blindé, le lourdement armé, et quelques originaux, comme le kamikaze ou le nécromancien…

Test Zombie Army 4 – Dead War, charnu et saignant !
©Rebellion

Faire le ménage de manière hordonnée !

En plus de la campagne, le jeu propose un mode horde dans le style de Killing Floor, le marchand d’armes en moins. Des vagues d’ennemis se succèdent avec différents modes de difficulté tandis que les armes et les objets se débloquent au fur et à mesure de la progression. L’expérience se gagne au fil des parties comme sur un Battlefield.

Pour finir, au niveau de l’ergonomie, l’ensemble des parties s’héberge facilement, en quelques clics, permettant autres joueurs de rejoindre notre scénario.

Zombie Army 4 – Dead War est sorti sur PS4, XO et PC le 4 février 2020 et sur Nintendo Switch le 31 mars 2020.

Avis

7.5 Très bien !
  • Graphismes 6
  • Bande-son 8
  • Gameplay 7
  • Originalité 6
  • Multijoueur 8
  • Durée de vie 10
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Ida Gonthier

Leave A Reply