[Test] Enter the Gungeon, shoot the rogue !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Depuis sa création en 1980, Rogue a lourdement inspiré le jeu vidéo. Malgré son principe impitoyable, le genre renait de ses cendres grâce aux indépendants et Enter the Gungeon nous propose sa vision du rogue-like croisé au shoot’em up.

En effet, le titre ne se contente pas de reprendre une structure déjà éculée dans d’autres titres comme The Binding of Isaac. Aux classiques donjons aléatoires et morts ultra punitives, s’ajoutent toutes les mécaniques d’un jeu de shoot et d’un top-down shooter.

Clairement Enter the Gungeon a su trouver une recette nouvelle tout en restant dans des marmites vieilles de plus de 30 ans, mais avec ces ingrédients old school, le titre s’est aussi ramené avec une difficulté bien corsée. Votre écran sera vite rempli d’une myriade de boulettes et devoir viser les ennemis tout en les évitant vous demandera énormément de concentration. Et c’est finalement là le seul réel défaut de ce jeu : sa courbe de difficulté. Très difficile à appréhender, elle risque de laisser de nombreux joueurs sur le carreau.

Dodgeroll nous a cuisiné un titre à la saveur old school réellement agréable, Enter the Gungeon allie la frustration des morts punitives à l’excitation de la progression inhérente à Rogue et la précision issue des shoot’em up !

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.