[Critique] Man of Steel : colosse aux pieds d’argile

Après l’échec de Superman Returns, Warner tente de faire renaître l’homme à la cape et au (ancien) slip rouge. Afin de mettre toutes les chances de son côté, le studio s’appuie sur deux poids lourds super-heroïques : Zack Snyder (Watchmen) à la réalisation, et Christopher Nolan (la trilogie The Dark Knight) à la production. Un duo de feu qui ne fait malheureusement pas des étincelles.

De bout en bout, Man of Steel pèche par une dichotomie maladroite, ne parvenant pas à concilier deux visions antinomiques, opposant le fantasque Snyder au réaliste Nolan. En résulte un film où les bonnes idées flirtent étroitement avec l’absurdité la plus totale. Où le scénario oscille entre le génie et le médiocre. Où en quelques secondes, une scène d’action spectaculaire se transforme en surenchère ridicule. Où la modernité du mythe côtoie la surabondance de symboliques religieuses.

Pourtant on aurait envie d’aimer cette nouvelle vision de Superman, rien que pour la trouvaille Henry Cavill, incarnation parfaite de l’homme d’acier. Mais nos illusions s’éteignent dans les décombres d’une Métropolis dévastée, attendant fébrilement de voir si le héros saura se relever, appuyé par Batman et délesté de Nolan.

Man of Steel est sorti le 19 juin 2014

Avis

3.5 Peut mieux faire
  • User Ratings (1 Votes) 7

About Author

Avatar

Leave A Reply