[Critique Théâtre] L’ Ego mon jeu préféré : un voyage initiatique à la rencontre de soi

Toute ressemblance avec la célèbre licence ne serait absolument pas fortuite ! Car c’est bien de construction dont parle cette pièce. Mais d’assemblage de soi, et d’ Ego. Johanne Toledano se fait boussole dans un seul en scène qui ne se contente pas de nous divertir.

Une quête initiatique. Olivia n’a ni travail, ni mari, ni maison, ni bébé, dans une société qui prône que construire sa vie c’est précisément avoir tout cela ! Alors forcément, sa famille s’inquiète, cherche ce qui coince… Et on se réjouit du miroir que la jeune femme nous tend lorsqu’elle décide de tout renverser pour partir à la rencontre d’elle-même. Le jeu de rôles se transforme en jeu de construction. Et les briques de l’ Ego s’empilent au gré de rencontres surprenantes.

Un seul en scène drôle et sensible. Avec une énergie solaire et beaucoup de générosité, Johanne Toledano donne vie à une série de personnages plus ou moins loufoques. Grâce à eux, Olivia réalise peu à peu qu’elle n’a toujours fait que subir les désirs des autres, leurs attentes, leurs insatisfactions. Comment devenir le maître de son « je » et laisser la vie surgir enfin ? Un thème abordé ici avec intelligence.

L’ Ego de Johanne Toledano se produit actuellement au Théâtre Les feux de la Rampe,  à Paris, jusqu’au 27 juin 2017.

L’égo mon jeu préféré un voyage initiatique à la rencontre de soi1

© Théâtre Les feux de la Rampe

Avis

8.0 A voir
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Mélina Hoffmann

Leave A Reply