[Critique] Les grands esprits : apprendre pour exister

0

Dans une France délaissée par l’éducation, Olivier Ayache-Vidal embarque sa caméra au plus près des enfants oubliés et prouve qu’avec quelques idées et un peu de volonté, leur avenir peut s’éclairer. Les grands esprits agit comme une bouffée d’espoir, capable de redonner le sourire à la connaissance et au savoir.

Tout en douceur. Si le thème de l’apprentissage scolaire dans les banlieues pouvait se révéler très vite

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Archives are for subscribers only

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 184 times, 5 visits today)

Avis

8 Tendre et delicat
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Réagissez !