Critique Crisis Jung : l’animé français sous acide qui « en appelle à la violence ! »

0

Si, comme nous, vous avez pris votre pied devant LastMan (dispo sur Netflix), alors attendez-vous à vous prendre une PLS orgasmique devant Crisis Jung ou Ken le Survivant sous acide des studios BobbyPills. Au programme, de la compassion, de la tendresse, de la force, bref, des paroles d’Evangile sauce Chuck Norris. On remercie le FEFFS de nous avoir servi ce grand cru pour la séance des Midnight Movies.

Un univers impitoyable. Crisis Jung raconte la quête existentielle de Jung, le héros au cœur brisé, adepte de la doctrine de Jesus II : Le Retour à coup de « vous allez vous aimer les uns les autres bordel de merde ? »et prêt à tout pour retrouver la belle Maria dans un monde post-apocalyptique ultraviolent bien crado. Il devra combattre le boss final, Petit Jésus, un géant sanguinaire régulièrement pris par des diarrhées chroniques. On est dans la créativité puissance 1000. Dans le même esprit que Lastman, mais en plus trash, il faut avoir l’estomac bien accroché, car vous allez en écumer des litres d’alcool avec vos potes devant les dix épisodes de six minutes. Crisis Jung est le candidat parfait pour un jeu à boire.

Délire mais pas coupable. Oui, on est dans du pur WTF générationnel. Tout est à l’ancienne : un doublage de qualité, les archétypes, l’effet répétitif de certaines situations (qui justifie le manque de moyens), les répliques musclées et matraquées (« J’en appelle à la violence ! », « La technique des dix coups de poing ! »), le côté sale gosse irrévérencieux, punk, blasphématoire à l’esthétique pop. Au-delà du rire gras que les premiers épisodes peuvent susciter, on devient captivé par le périple ainsi que par la crise existentielle de Jung, en particulier grâce au talent de réalisation et d’auteur de Gobi et Jérémie Périn. Donc voilà, on espère vous avoir convaincu de foncer voir ces délirium que sont Lastman et Crisis Jung.

Crisis Jung arrive bientôt sur le service de streaming Blackpills

Advertisement
(Visited 1 times, 15 visits today)

Avis

8 Un peu d'amour, merde !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.