Avignon 2019 – Un garçon d’Italie : un coup de cœur d’Avignon !

Un garçon d’Italie est l’adaptation brillante du roman de Philippe Besson, qui nous plonge dans une enquête captivante autour de la mort d’un homme plus mystérieux qu’il n’y paraissait…

En choisissant une adaptation du roman du talentueux Philippe Besson, Un garçon d’Italie, nous n’avons pas pris trop de risques, c’est vrai. Encore que, on n’est jamais à l’abri d’une mise en scène ratée et/ou de comédiens sans charisme ! Mais rien de ça ici. Le Festival Off 2019 commence même très très bien puisque : premier jour, première pièce et… premier coup de cœur (et premières larmes, mais ça reste entre nous) ! Il faut dire que cette pièce est une pure réussite à tous les niveaux.

Une histoire intrigante

Il faut d’abord parler de l’histoire, troublante. Florence. Un homme est retrouvé mort, noyé. Lucas laisse derrière lui une compagne, Anna, un amant, Léo, et quelques secrets qu’il aurait préféré emporter… Organisée autour du témoignage des trois personnages, l’enquête dans laquelle nous plongeons fera exploser toutes les certitudes. Ils prennent la parole tour à tour pour raconter ce qu’ils savent de Lucas, ou plutôt, ce qu’ils croient savoir. Leurs vérités ne sont pas les mêmes, elles peignent chacune un portrait différent de l’absent. A travers de longs monologues, de profonds silences et quelques chansons bien choisies et interprétées sans fausse note, ils se livrent, s’interrogent, nous transportent.

Une mise en scène brillante

Il faut ensuite parler de la mise en scène de Mathieu Touzé, qui est également l’un des trois comédiens de la pièce. A la fois sobre, intelligente et très finement pensée, elle met merveilleusement bien en valeur le texte et le jeu des comédiens. Pas de décor, seuls les jeux de lumière, les musiques et les déplacements créent le cadre de l’action et rythment l’intrigue. L’atmosphère est très sombre, parfois presque oppressante, ce qui ne fait qu’apporter un peu plus de réalisme et d’intensité à l’histoire et à toutes les émotions qui s’en dégagent.

Avignon 2019 - Un garçon d'Italie1
© Christophe Raynaud de Lage

Des comédiens éblouissants

Il faut enfin, et surtout, parler de ces trois comédiens… Du talent pur. Un jeu d’une grande délicatesse qui impose l’admiration. C’est simple, on reste pendus à leurs mots, à leurs regards, à leurs silences. Et si Mathieu Touzé campe avec justesse le rôle du mystérieux Luca, nous devons avouer que notre petit cœur à fondu pour ses deux compagnons de scène. Dans le rôle d’Anna, Estelle N’Tsendé est troublante de sincérité, aussi bien dans son inquiétude que dans sa colère. Sa voix enveloppante et son regard d’une intensité redoutable nous emmènent là où l’émotion prend sa source et jaillit avec force. Nous parlions de charisme tout à l’heure, et bien en voilà ! Et plutôt deux fois qu’une d’ailleurs, car Yuming Hey a aussi de quoi faire en la matière. Le jeune homme à la présence hypnotique incarne avec une infinie sensibilité et juste ce qu’il faut d’insolence le personnage attachant et complexe de Léo. En résumé ? Cette pièce est un petit bijou. Courez-y !

Un garçon d’Italie, d’après Philippe Besson, avec Yuming Hey, Estelle N’tsendé et Mathieu Touzé, mis en scène par Mathieu Touzé, se joue au Théâtre Transversal, à Avignon du 05 au 28 juillet à 12h. Relâche les 09, 16 et 23 juillet.

Retrouvez tous nos articles consacrés au Festival Off d’Avignon ici.

Avignon-2019-Un-garçon-dItalie

Avis

10 A voir absolument
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Mélina Hoffmann

Leave A Reply