Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg : Blues Brothers, Hémoglobines et Meteor !

0
Showing 2 of 8

Programmation de la 11e édition

Cette année, la programmation du festival a pris un tournant réaliste, comme en témoigne son film d’ouverture, La Nonne de Corin Hardy (invité à la 9e édition pour son très naturaliste et folklorique The Hallow).

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg : Blues Brothers, Hémoglobines et Meteor !

©FEFFS

En dépit d’une sélection (officielle et crossover) qui fit la part belle au mélange des genres (thriller psychologique, film catastrophe, comédie burlesque, film gore…) le fantastique était le grand absent de cette édition. Cet aspect mis de côté, on apprécie toujours l’esprit colocation Erasmus de la programmation. Au cœur de la fiction, l’amour ou la haine, le mépris, la barbarie, sont universels et s’expriment en anglais (Piercing avec la talentueuse Mia Wasikowska, Cutterhead, The House that Jack Built, What Keeps You Alive), en français (Climax), en portugais, en grec (Love me Not) ou en coréen (Human, Space, Time and Human). Hormis The Russalka, un conte poétique sur la créature de la sirène et The House that Jack Built (concurrence déloyale vue les écarts de budget), le vainqueur Cutterhead (excellent !) n’avait pas d’adversaire sérieux (on pense à Love Me Not). Pour les curieux, le palmarès de la 11e édition se trouve à  la fin de l’article.

Attention âmes sensibles s’abstenir ! Les films de la programmation sont interdits au moins de 12, de 16 de 18 ans.

Les films en compétition officielle que l’on vous conseille : Climax de Gaspard Noé, Cutterhead de Rasmus Kloster Bro, Diamantino de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt, The House that Jack Built de Lars von Trier, Piercing de Nicolas Pesce et The Rusalkla de Perry Blackshear

Les films de La Séance de Minuit que l’on vous conseille : Dead Ant et surtout, le splendid Crisis Jung des studios Bobby Pills (Lastman)

On regrette d’avoir loupé : Chris the Swiss de Anja Kofmel, Pig de Mani Haguigui, The Man who killed Hitler and then the BigFoot.

Advertisement
(Visited 1 times, 2 visits today)

À propos de l'auteur

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.