Critique livre Les Meutes Blanches : le loup blanc est un loup pour l’Homme

Premier ouvrage publié chez Serious Pulp, Les Meutes Blanches nous plonge dans un pulp gonzo, mêlant idiotie humaine, sexe et enquête rédactionnelle. Le héros, journaliste dilettante, est envoyé de New York à Los Angeles pour tenter de trouver des informations sur l’assassinat d’un rappeur célèbre. Il se retrouvera un peu malgré lui, au milieu d’un rassemblement d’extrémistes…

La narration met en valeur la dissonance de ces USA partitionnées, entre une ville vibrant aux rythmes de voix multiples, aux notes arc-en-ciel et une campagne blanche, country, à contre temps, ultra conformiste, raciste et agressive.

Critique livre Les meutes Blanches le loup blanc est un loup pour l'Homme
©Serious Pulp

L’écriture fluide, vivante, s’appuie beaucoup sur la musique. En fond de texte résonnent toujours ces morceaux, images du ressenti des personnages. Tels les rappeurs rencontrés, le ton familier de ce flow romanesque fleuri de références.

Ainsi, Jean-Eric Perrin, auparavant journaliste musique (Rock & Folk…), s’avance à proposer des indications historiques, ces petits récits qui ont façonné ces communautés du KKK… Il explique à travers elle, sa version du comment un homme tel que Donald Trump a pu accéder au pouvoir.

Pour Les Meutes Blanches, son premier roman de fiction, Jean-Eric Perrin signe un ouvrage passionnant, aisé à lire que l’on vous recommande chaudement !

Avis

8 Un texte rythmé !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Ida Gonthier

Leave A Reply