Critique Good Girls Saison 2 : Walter White n’a qu’à bien se tenir

On avait peur à la fin de la saison 1 de Good Girls que l’intrigue tourne en rond et bien on avait tort. La suite des aventures de Beth, Ruby et Annie ne nous a pas déçus et au contraire a placé la barre très haut !

Vu qu’on est pointilleux, on va tout de suite balancer le seul défaut : un retournement de situation inadéquate vers la fin de saison. Ce dernier est trop rapide et ne correspond pas à la psychologie du personnage concerné. Cela s’explique par une suite plus dense et une difficulté à boucler certaines intrigues. Voilà, pour l’unique défaut c’est fait ! Pour le reste, Good Girls est toujours aussi féministe, drôle, émouvante et bien rythmée, nous n’avons toujours pas le temps de nous ennuyer !

Good Girls – ©Paul Drinkwater/NBC

Quoi de mieux pour parfaire une série bien rythmée qu’une bonne bande-son ? On avait déjà évoqué à quel point celle-ci était irréprochable sans pour autant nous attarder dessus. Mais c’est bien un réel plus pour le show. (En bonus nous avons l’occasion d’entendre de multiples chansons françaises et notamment « Sacré Charlemagne » de France Gall. Oui vous avez bien lu.) Tout est fait pour conserver cette ambiance si unique à la série qui consiste à faire de l’humour grâce à des situations cocasses.

Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer Good Girls ?

Quitte à nous imposer de longues scènes sans musique de fond. Le réalisateur joue avec les rythmes visuels et auditifs, et le silence peut aussi être d’or, provoquant ainsi une réaction de malaise chez le spectateur. Spéciale référence à la scène des spaghettis, à la fois tellement absurde et en même temps révélatrice d’un mal-être, qu’on ne sait pas trop si on doit en rire ou en pleurer.

Good Girls – ©Greg Gayne/NBC

Une scène caractéristique des événements de la saison 2. Good Girls a beau être toujours aussi délirante, le scénario est devenu plus sombre. La traque s’intensifie, les difficultés aussi et par conséquent la série devient plus réaliste. Si on était loin de pouvoir réellement comparer ce show à Breaking Bad, la comparaison devient plus facile. Walter White n’a qu’à bien se tenir ! Le changement est tel que le cliffhanger final est en totale contradiction avec l’intrigue développée dans le season premiere. Vivement la suite !

La saison 2 de Good Girls est disponible sur Netflix à partir du 31 mai.

Avis

9 Trio de super choc
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Marie

Leave A Reply