[Critique] Star Trek 4 : Retour sur Terre, la comédie écolo de Nimoy

0
Share Button

Critique chrono
Pour ce 4ème film de la franchise, Nimoy se lâche complètement et dévoile un savoureux côté drôle et écolo. De quoi nous faire rire et réfléchir.

Après son excellent A la recherche de Spock, il n’est pas surprenant de voir Leonard Nimoy repasser derrière la caméra pour Star Trek : Retour sur Terre. Cette fois, l’interprète de Spock se permet de dévoiler son côté comique écolo.

Un humour séduisant. Il propulse les héros de l’Enterprise en 1980 pour sauver… 2 baleines afin de pouvoir sauver leur Terre menacée par une sonde ne parlant que le langage des cétacés. Certes un peu décalée, cette intrigue légèrement SF permet d’apporter une bonne dose de comédie à l’univers Trekkie bien loin des drames des films précédents. S’il peut un peu décontenancer au premier abord, cet humour est tellement bien mené qu’on se laisse facilement séduire.

Le film le plus écolo de la saga. Il faut dire que les péripéties de son équipage sont plutôt cocasses: un McCoy choqué par la médecine de l’époque, un Chekov vu comme un ennemi et un Spock transformé en Karaté Kid obligé de dire merde dans toutes ses phrases…, on ne peut que pleurer de rire. Derrière l’humour, l’acteur se permet d’intégrer avec subtilité un petit message écologique à son image (Nimoy était végétarien) en militant contre la chasse à la baleine. Si son Retour sur Terre manque un peu d’action et science-fiction, Leonard Nimoy prouve une fois de plus sa légitimité trekkienne.

Star Trek 4 : Retour sur Terre est sorti le 3 février 1988.

Événement : le site a besoin de vous ! Soutenez-nous : ici.

(Visited 117 times, 2 visits today)

Avis

8.5 Fascinant
  • Votre avis (2 Vote) 8.5
Partagez

À propos de l'auteur

Elodie Suzanna

Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Véritable disciple de la grande Daria Morgendorffer.

Réagissez !