[Avignon 2017] Élodie Poux : un syndrome du Playmobil qui fait du bien !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pétillante, cynique, délicieusement déjantée, subtilement provocante, peste juste ce qu’il faut… Élodie Poux a surtout un style bien à elle et un grain de folie totalement assumé ! Dans Le syndrome du Playmobil, elle vide son sac au sujet d’un thème qu’elle connaît très bien : les enfants !…

Une plume qui pique ! L’humour d’Élodie Poux est grinçant et son écriture audacieuse. Et c’est à travers des personnages tous plus fous les uns que les autres que l’ancienne animatrice petite enfance met en scène des situations au goût de vécu ! Parfaitement à l’aise dans l’exercice d’improvisation, la comédienne n’hésite pas à jouer avec le public avec beaucoup de naturel et de malice ! Aussi, mieux vaut venir accompagné de son second degré !

Une interprétation en demi-teinte. Si on rit d’un bout à l’autre, on regrette toutefois quelques blagues déjà souvent entendues si l’on fréquente les spectacles humoristiques. Autre bémol : le manque de variété dans l’interprétation des personnages qui possèdent tous la même voix. Mais Le Syndrome du Playmobil nous contamine quand même ! Et Élodie Poux se fera une joie de vous expliquer de quoi il s’agit !

Le syndrome du Playmobil d’Élodie Poux se produit du 7 au 30 juillet au Festival Off d’Avignon, Théâtre Le Palace, à 15h10 et 21h du mardi au dimanche. Elle sera ensuite en tournée en France.

Retrouvez tous nos articles consacrés au Festival Off d’Avignon ici

[Critique Théâtre] Élodie Poux le grain de folie qui fait du bien

© Facebook / Élodie Poux

Avis

8 A voir
  • User Ratings (0 Votes) 0
Share.

About Author

Mélina Hoffmann

Leave A Reply