[Critique] Psiconautas : attention, Bisounours sous ecstasy !

0

Psiconautas fait partie de ces films qui vous poursuivent plusieurs jours durant. Cet anti-conte, adapté par Alberto Vázquez et Pedro Rivero de la bande dessinée d’Alberto Vázquez, s’enrichit de nouveaux thèmes et plonge le spectateur dans une vision à la fois réaliste et extrêmement obscure du futur.

Bisounours sous ecstasy. Oppressante, la narration nous conduit sur une île, dévastée par une catastrophe industrielle et écologique. Ses habitants y survivent dans la misère et le désespoir. Le contraste entre l’esthétisme habituellement réservé aux dessins animés pour enfants et la cruauté de cet univers, crée une sensation de mal-être. C’est justement ce dernier qui nous pousse à nous interroger sur tous les thèmes soulevés par le film : adolescence, absence de perspectives, répression sociale…

Psychonautes « voyageurs de l’esprit ». Personne n’échappe au mal qui ronge et on ne nous épargne rien. L’aventure est traumatisante et le spectateur aimerait bien profiter des fameuses pilules de joie. Mais la fable dystopique, entre Lewis Carroll et Guillermo del Toro, ne sombre jamais dans le trash et demeure une chronique d’une extraordinaire poésie.

Psiconautas sort le 24 mai 2017.

Advertisement
(Visited 105 times, 1 visits today)

Avis

9 Inoubliable !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Ida Gonthier

Présidente et directrice des publications, elle gère l'ensemble de toutes les petites missions qui font fonctionner la société. Elle s’occupe également de la section jeu vidéo soutenue par ses terribles acolytes !

Réagissez !