[Critique Manga] Rikudo, la rage aux poings (T1) et partout ailleurs

0

Quand on parle de boxe, on pense tout de suite à des films qui finissent bien comme Rocky où le héros est un mec droit dans ses bottes. Mais sur le ring, on affronte aussi une part de ténèbres. Un côté obscur que l’on nomme Rikudo.

La rage au poings. Ce qui frappe directement avec ce manga, c’est son atmosphère anxiogène, sale, dure. Dès les premières pages, on comprend que la vie de Riku ne sera pas tendre, loin de là. Suicide, drogue, meurtre, gangsters, on est plongé en plein désespoir avec cette idée qu’il n’y aura aucun héros. Ni maintenant, ni jamais. Juste un gamin essayant de ne pas succomber à la rage qui l’habite…

Les dessins de la colère. Une ambiance noire dont on ressent chaque moment grâce au coup de crayon de Toshimitsu Matsubara. Le mangaka accentue l’expression de ses personnages pour mieux en déformer les traits quelques secondes plus tard. Un aspect réaliste qui trouve son apogée lors des déchaînements de violence, sur le ring et en dehors… Ne vous fiez pas à sa bouille de gamin, Rikudo n’est pas pour les enfants.

Rikudo, la rage aux poings est sorti le 8 février 2017

[Critique Manga] Rikudo, la rage aux poings (T1) et partout ailleurs

© Kazé

Advertisement
(Visited 98 times, 4 visits today)

Avis

7.5 Glaçant
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !