Europacorp condamné pour Arthur et les Minimoys !

0
Share Button

En ce moment c’est pas la joie pour Luc Besson puisque Europacorp vient d’être accusé de contrefaçon pour Arthur et les Minimoys.

Après le plagiat de New York 1997, ce sont les dessinateurs et co-créateurs (reconnus par la justice) des personnages et de l’univers miniature qui accusent le studio d’avoir violé leurs droits d’auteurs. En effet les illustrateurs Philippe Rouchier, Robert Cepo, Georges Bouchelaghem et Nicolas Fructus ont été payés entre 18 000 et 40 000 euros pour le premier et troisième film alors qu’ils réclamaient 0,3% des recettes, soit 7,2 millions. Le tribunal de grande instance de Paris leur a donné d’autant plus raison qu’ils n’ont rien reçu de la vente des produits dérivés. Europacorp est appelé à verser des compensations aux illustrateurs mais vient de faire appel.

(Visited 37 times, 3 visits today)
Partagez

À propos de l'auteur

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation, illustration et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Réagissez !