[Critique] Vinyl S01 E01, Le Loup de Wall Street du rock ‘n’ roll

0
Share Button

Dès l’annonce de la production de Vinyl, on ne pouvait cacher notre excitation. Si on vous dit Scorsese, Jagger, Winter, Cannavale et HBO, vous comprenez aisément qu’on a le droit à la Rolls de la série télévisée américaine.

L’épisode pilote de Vinyl est une fresque qui dure près de 2h – une première sur HBO ? – et qui plonge le spectateur dans le monde rock ‘n’ roll des années 70. Habituellement, les artistes font le sujet des histoires, mais cette fois ce sont les managers et les labels qui ont le premier rôle de la série. En tête de casting, le brillant Bobby Cannavale (Boardwalk Empire) incarne un producteur de disques qui possède le don de reconnaître les futurs hits et les jeunes musiciens talentueux.

Entre son milieu fascinant et la mise en scène de Martin Scorsese au sommet de son art (comme toujours), on ne peut qu’être emballé par le pilote. Maintenant, il faut attendre les six prochains épisodes avant de prononcer un avis définitif, mais Vinyl est en bonne voie pour révéler au monde ce que l’on pense depuis quelques années : il n’y a qu’un pas entre le cinéma et la série… Si ce n’est aucun.

Vinyl commence le 14 février 2016 sur HBO (disponible sur OCS le lendemain dans les offres Canal).

(Visited 40 times, 6 visits today)

Avis

8 Grand !
  • Votre avis (2 Vote) 8.5
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !