Sons of Anarchy : l’avant-dernier run

[Sans Spoiler]

Mardi les Sons of Anarchy stoppaient leurs motos au terme d’une sixième saison particulièrement intense. Pourtant le show avait démarré plutôt mollement malgré des personnages secondaires réussis à l’image de Lee Toric et Charles Barosky (le grand Peter Weller). Mais une fois le moteur chauffé, SAMCRO a pris la route à vive allure dès l’épisode 4 avec un revirement de situation comme Kurt Sutter sait si bien les faire.

Alors que la dernière saison se profile, l’heure d’un pré-bilan semble avoir sonné pour nos motards préférés. Jax s’évertue enfin à mettre un terme à de vieilles querelles et placer son club dans le droit chemin comme promis il y a déjà six ans. L’occasion de voir certaines figures disparaître et tourner une page de l’histoire des Sons of Anarchy.

La famille et le rôle de la mère deviennent le point névralgique du show. Le personnage de Tara (magnifique Maggie Siff) prend de l’ampleur et s’impose comme la pièce maîtresse d’une nouvelle lutte de pouvoir, entièrement féminine cette fois.

En prenant soin de prendre systématiquement le spectateur à contre-pied, Kurt Sutter nous livre une saison extrêmement violente dont le final nous laisse encore médusés, en attendant la conclusion l’année prochaine…

Avis : 8,5/10

About Author

Avatar

Leave A Reply