Critique Huge in France Saison 1 : pas si huge…

9

Co-écrite par Gad Elmaleh, la nouvelle sortie Netflix, Huge in France, ne parvient pas à nous convaincre.

Huge in France se cherche très clairement sans pour autant se trouver. Prônant une histoire sérieuse à travers le personnage de Gad (qui essaie d’endosser son rôle de père dans un pays où il n’est pas une célébrité), la série se perd dans son manque de subtilité. Si elle se veut pondérée, pourquoi avoir recours à la caricature d’un ado capricieux pourri gâté ? La personnalité de son fils, qui est au cœur de l’intrigue principale, ne colle pas avec la volonté initiale de réaliser un show réfléchi.

La seule caricature que l’on apprécie réellement est celle de la culture outre-Atlantique et plus particulièrement celle des drama typiquement américains. Huge in France se moque ouvertement des codes sériels de la première puissance mondiale. Le beau-père est lui-même une allégorie de cette moquerie : pseudo acteur au bord de la crise, il est toujours dans l’excès d’émotions. C’est précisément ce protagoniste qui nous décroche quelques sourires, plutôt que les blagues potaches ou le comique de répétition autour de l’autodérision de Gad Elmaleh que l’on retrouve tout du long.

Ça devient embarrassant

Si un des pans de Huge in France est de montrer, de manière exagérée, les différences culturelles entre la France et les États-Unis, il existe cependant un gros point commun entre les deux pays : le piston triomphe toujours. C’est finalement ce qui ressort de ces 4 heures de visionnage, les élites ont plus de chances d’atteindre leurs rêves. Certains penseront qu’il s’agit de dénoncer le système de l’intérieur, nous on croit surtout que c’est la triste réalité. A leur place, on serait gênés de produire un show avec cette morale inappropriée…

Mais on serait également gênés de proposer un scénario si peu complexe. Le manque de suspense constitue visiblement l’essence même de ces 8 épisodes. Même le final n’est pas réussi, puisqu’il propose un cliffhanger qui ne provoque presque aucune hâte d’enchaîner sur la saison 2. Bref, à moins d’être un.e fan absolu.e de Gad Elmaleh, il y a bien d’autres meilleurs divertissements à regarder.

Huge in France est disponible sur Netflix.

Advertisement
(Visited 1 times, 378 visits today)

Avis

4 Papa est en bas
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Avatar

9 commentaires

  1. Avatar

    Ce mec est genial quand il copie les comiques américains et les remet à la sauce française… Mais la c’est consternant de nullité… Je ne sais pas qui a écrit le scénario mais il faut reprendre ses auteurs américains !!!

  2. Avatar
    Adrien THOMAS le à

    je suis déçu de cette série, c’est nul je ne retrouve pas l’artiste en scène.

  3. Avatar

    Je suis choquée de lire votre dossier qui pour ma part est bien réussi les acteurs sont marrant et GAD comme d’habitude est hors de commun comme quoi les goûts et les couleurs ne se discutent pas

  4. Avatar
    Cassandre le à

    J’ai tenté mais je n’ai actuellement pas fini l’épisode 1. Pourtant fan des spectacles et films de Gad, je ne sais pas où s’arrête la vérité et où commence la fiction. Tout a l’air tiré de faits réels, ce qui donne une vie somme toute triste de Gad et qui a envie de ça ? Je sais bien qu’il y a une vie derrière le showman mais mélanger le privé et le travail n’est jamais bon. L’épisode manque beaucoup de rythme par rapport à ce que j’ai l’habitude de voir, bref j’ai du mal à comprendre l’idée derrière la série. Si quelqu’un veut m’éclairer ou argumenter, je suis toute ouïe

  5. Avatar

    Salima : il est vrai que Gad n’est pas trop mal dans la série, mais je rejoins Cassandre, on a du mal à faire la différence entre fiction et réalité. C’est en partie ce que j’ai trouvé très gênant, comme je le détaille dans ma critique.

  6. Avatar
    Nebojsa ILIC le à

    Alors là je ne suis pas du tout d’accord avec cet article, je trouve l’histoire à la fois morale et comique, Gad Elmaleh a prouvé qu’il pouvait à la fois être un humoriste et un acteur sérieux dans son rôle et qui provoque de réelle émotions. Quant au fait que l’épisode 8 ne donne pas envie de voir la suite, je suis encore une fois en désaccord avec l’auteur de cet article. Quand je l’ai regardé et que j’ai appris que c’était « déjà » fini, j’étais vraiment triste et j’ai tout de suite chercher à savoir si une saison 2 était en préparation. Le seul bémol est la courte durée des épisodes et le nombre insuffisant d’épisode, ce qui se retrouve généralement dans les séries « comique », ce qui n’est pas tout à fait le cas de Huge in France. (et oui… la série révèle la triste réalité de la vie, ce qui la rend d’autant plus intéressante et je pense qu’il serait utile à la plupart des gens de la regarder.

  7. Avatar
    FRANCK lucas le à

    PERSO J’ETAIS EN THAILANDE QUAND LA SERIE EST SORTIE ET DIRECT AVEC MES FILLE ON A REGARDER ,ELLE ON ADORER ET MOI AUSSII ?SURTOUT JASON ALLEN ROSS … APRES VOIR GAD DANS SE GENRE DE SERIE SA FAIT BIZARRE MAIS ON ATTEND LA SAISON 2

  8. Avatar
    Salycine le à

    Bonsoir
    J’ai apprécié cette série..second degrés. .Gad qui joue à être Gad..le fils pourri gâté. .même Jean Paul Gaultier. Le format court rend le visionnage aisé.
    Je suis partante pour une saison 2

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.