[Critique DVD] Sicario : cartel est le cinéma de Villeneuve

0
Share Button

À Cannes, notre critique reprochait à Sicario un scénario de grande convenance. C’est bien vite oublier que Denis Villeneuve est de ces cinéastes capables de transformer l’attendu en thriller sombre et captivant et qu’il y réussit encore fort bien.

Le réalisateur n’invente rien et réutilise la bonne vieille lutte contre les trafiquants de drogue à la frontière américano-mexicaine comme le cinéma sait en produire treize à la douzaine. Mais entre ses mains, le genre se réinvente, gagne en noirceur et on assiste même à un changement de point de vue culotté lors du troisième quart. Du grand art.

Bien aidé par une formidable galerie d’interprètes (Emily Blunt en tête), Villeneuve insère dans son long-métrage une tension permanente dont on ressort éreinté. Sa caméra se veut d’une précision chirurgicale et la séquence de l’autoroute vaut son pesant de cacahuètes. Sans être sa plus grande réussite, Sicario prouve une nouvelle fois qu’en peu de films, Villeneuve s’est imposé comme l’un des grands et on attend son Blade Runner 2 avec impatience.

Sicario sort en vidéo le 8 février 2016

(Visited 16 times, 5 visits today)

Avis

7.5 âpre et captivant

Si la qualité video du DVD se montre irréprochable, on se plaindra davantage concernant le menu interactif, légèrement pixelisé, et la bande-son proposant le stricte minimum (même pas de choix qualitatifs entre le 2 et le 5.1).

Pour les suppléments, si ces derniers tournent plus autour de Denis Villeneuve (hormis la partie sur les personnages), ils n'en demeurent pas moins intéressants. On pourrait les séparer ainsi : mise en scène / scénario / personnages. chacun tournant autour de 10-15 minutes. On apprendra ainsi dans le premier que Villeneuve a horreur d'utiliser des hélicoptères (mais qu'il n'a pas eu le choix) et qu'il n'a fait presque aucun travail de recherche quant à la véracité des faits, l'essentiel était ailleurs. Pour nous aussi.

  • Le Film 8
  • Bande-son 6
  • Image 9
  • Bonus 7,5
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !