[Critique] The Two Faces of January : téléfilm sur grand écran

Le monde du cinéma se divise en deux catégories : ceux qui surprennent dès leur premier film et ceux dont on espère qu’il soit aussi le dernier. The Two Faces of January appartient à cette deuxième partie. Le pauvre Hossein Amini fait preuve d’une grande maladresse à l’image d’un rythme aléatoire et une mise en scène absolument pas maîtrisée.

Un cafouillage gênant, accentué par une musique surabondante, cherchant à nous rappeler toutes les cinq minutes qu’il s’agit d’un thriller. Un cache-misère ridicule arrivant à son apogée dans la scène de course-poursuite finale dont le grotesque finit d’achever même le plus bienveillant des spectateurs.

Le désastre se ressent jusqu’à dans son casting. Pourtant connus pour leur talent, les acteurs semblent profiter des vacances pour se tourner en dérision. A History Of Violence semble bien loin pour un Viggo Mortensen en roue libre.

Sauvé du zéro pointé par les sublimes décors naturels de la Grèce, The Two Faces of January se vit comme coincé devant un téléfilm lors d’après-midi pluvieux. On préfère encore éteindre la TV.

The Two Faces of January débarque le 18 juin 2014 au cinéma

Avis

3 Télévisuel
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply