Critique The Morning Show Saison 1 : le réveil de Jennifer Aniston

Nommée au Golden Globes 2020 dans la catégorie meilleure série dramatique, The Morning Show continue de nous épater.

Sans nous captiver comme un Game of Thrones, un Chernobyl ou un Peaky Blinders, The Morning Show possède un petit on ne sait trop quoi (son côté soap opera ?) qui nous pousse à le visionner avec autant d’entrain que n’importe quelle autre grande série télévisée.

Avec ses faux airs d’House of Cards le nouveau show d’Apple TV+ nous emporte dans les coulisses d’une matinale télé où les faux-semblants sont rois. Nous prenons conscience avec tristesse que tout est orchestré minutieusement, à la moindre virgule près sur le prompteur. Les jeux de pouvoir sont omniprésents, que ce soit entre les femmes et les hommes, entre les différentes hiérarchies, et même entre les présentateur.trice.s.

Critique The Morning Show Saison 1 : le réveil de Jennifer Aniston
©Apple TV+

Imprégnée de l’actualité #MeToo, on avait peur que The Morning Show se fasse l’avocat du diable à travers le personnage de Mitch (Steve Carell) cherchant à minimiser ses agissements. Si l’on y croit un temps – allant parfois jusqu’à ne pas prendre en empathie les victimes -, c’est parce que la série tisse finement une toile permettant de pointer les abus de pouvoir à différentes échelles. Le spectateur ne sait plus comment se positionner et découvre avec effroi la complicité des hommes et des femmes qui s’aperçoivent avoir pris part à cette politique du silence consistant à faire l’autruche.

Jennifer Aniston réveille l’Amérique et nous avec

C’est là le vrai plus de ce show, montrer avec intelligence que certaines femmes en capacité d’agir ont aussi fermé les yeux. C’est le rôle de la présentatrice phare de l’émission ayant réussi dans un monde d’hommes mais qui a choisi de ne pas remettre en cause les codes de cet entre-soi pour garder sa place parmi les meilleurs.

Une approche courageuse pour un sujet sensible, véritablement bien amené par une Jennifer Aniston au sommet de sa carrière. Pas étonnant qu’elle ait attiré l’attention des Golden Globes et soit nommée (tout comme Reese Witherspoon) dans la catégorie meilleure actrice dans une série dramatique. La fin de l’épisode final est particulièrement révélatrice de son talent.

Critique The Morning Show Saison 1 : le réveil de Jennifer Aniston
©Apple TV+

Mais l’actrice qui a acquis sa notoriété grâce à Friends n’est pas la seule à briller et tout le casting tient réellement bien la route. Rythmée, intelligente, parfois incisive et même drôle, The Morning Show aurait pu se contenter d’une saison unique en se prolongeant d’un petit épisode. Cela aurait évité quelques frustrations… Néanmoins la série d’Apple TV+ fait partie des incontournables de 2019 et nous dit à l’année prochaine pour une seconde saison que nous suivrons avec attention !

La saison 1 de The Morning Show est disponible sur Apple TV+.

Avis

8,5 Charmante
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Marie

Leave A Reply