Les meilleures et les pires séries de 2019 selon la rédac’

Showing 1 of 6

L’heure du bilan à sonné et nos rédacteurs vous proposent chacun leurs coups de cœur et leurs déceptions avec notre sélection des meilleures et pires séries de 2019.

Le top séries 2019 de Marie

Les meilleures et les pires séries de 2019 selon la rédac’
©Netflix

The Crown (Saison 3)

Une saison 3 définitivement plus sombre, mettant en scène l’histoire avec un grand H, mais toujours autant réussie ! En embauchant la seule actrice capable de détrôner Elizabeth II (Olivia Coleman) et l’extraordinaire Helena Bonham Carter, Netflix conforte son règne dans le royaume sériel.

Years and Years

Mini-série d’anticipation, Years and Years est une ode à la vie, à la tolérance, à la famille et à l’amour dans un monde toujours plus incertain (ou ne l’a-t-il pas toujours été ?). Emportée par des acteurs tous plus exceptionnels les uns que les autres et une bande-son magistrale, cette œuvre coup de poing mérite d’être connue de toutes et tous.

Peaky Blinders (Saison 5)

Peaky Blinders s’offre une saison à la fois plus historique et plus psychologique. Thomas Shelby laisse finalement entrevoir ses failles alors qu’il tente de faire son trou en politique pour des raisons qui dépassent enfin la simple ambition du « toujours plus ». Le scénario de Steven Knight associé aux plans de Anthony Byrne produisent un cocktail détonnant qui trouve son apothéose dans la scène finale.

Le flop séries 2019 de Marie

Les meilleures et les pires séries de 2019 selon la rédac’
©Pop

Flack – Episode 1

Ok, je n’ai pas pu dépasser le premier épisode tant celui-ci ne laisser présager rien de bon : un synopsis pas original, des personnages caricaturaux et des scènes provocant un certain malaise inapproprié.

Huge in France (Saison 1)

Si l’idée de base était sympa, le co-scénariste Gad Elmaleh ne parvient pas à nous convaincre avec son scénario sans suspens plein de lourdeur qui peine à nous faire rire et pire nous embarrasse.

For All Mankind – 3 premiers épisodes

Si on se laisse le droit de la retirer de notre flop après le visionnage complet de la saison, il faut bien dire que For All Mankind constitue la déception de l’année. En proposant une ouverture globalement brouillonne, à travers des détours historiques mal exploités et une narration trop prévisible, Apple peine à exploiter le potentiel d’un tel show. Seul l’épisode 3 laisse présager une amélioration. Est-ce que la machine a été longue à se mettre en route ? Réponse le 20 décembre.

Showing 1 of 6

About Author

Axel PC

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Leave A Reply