[Critique DVD] While We’re Young, rire pour ne pas pleurer

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Une mère regarde son nouveau-né avec admiration. Le père, restreint à l’arrière-plan, observe la situation d’un œil curieux. Puis, la panne sèche. La mère, qui en fait n’en est pas une, ne sait plus narrer jusqu’au bout les trois petits cochons. L’observateur n’est lui aussi qu’un ami des parents du bout ‘chou. Au quotidien, il vit comme quadragénaire sur le point, depuis dix ans, de boucler son nouveau documentaire.

Ce jeu de faux-semblants, Noah Baumbach va lui donner du sens et une forme narrative à tiroirs. Dans While We’re Young, chaque personnage dissimule un mal-être, autant aux yeux des autres qu’aux spectateurs. La narration entretient ce jeu de dissimulation en dessinant les contours d’une comédie, lorsqu’éclate en sourdine le constat d’un échec et le temps des regrets.

Un travail similaire au merveilleux Funny People, où Judd Apatow tordait le cou à la logique en nous faisant rire du drame, et vice-versa. Moins audacieux, Baumbach n’en reste pas moins fin analyste et merveilleux directeur d’acteurs, tirant de Ben Stiller sa prestation la plus équilibrée. Se désoler de ses échecs sans jamais se départir d’un sourire ironique, voilà ce que l’on appelle un petit tour de force.

While We’re Young est disponible en Blu-Ray, DVD et VOD.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.