[Critique] Diversion : une belle arnaque ?

Will Smith / Margot Robbie, un duo improbable et pour cause : Diversion – ou Focus aux États-Unis – eu toute la peine du monde à réunir son cast principal avec le refus de nombreux autres noms comme Ryan Gosling. Fallait-il encore continuer à chercher ?

Les réalisateurs d’I Love You Phillip Morris et Crazy, Stupid, Love continuent à nous parler d’amour en y glissant une touche d’arnaque au passage. Sans faire dans l’originale, l’idée n’en est pas pour autant mauvaise. La première partie à La Nouvelle-Orléans se montre particulièrement réussie et on se prend rapidement au jeu de ces tours de passe-passe. La diversion fonctionne et on laisse le charme du film opérer…. avant de déchanter.

Par le passé, le tandem Ficarra / Requa savait brosser des relations amoureuses d’une justesse incroyable. Un souci de réalisme absent de ce Diversion où l’attirance entre les personnages manque de crédibilité. Les rapports entre Smith et Robbie se veulent absolument froids et artificiels, l’un se contentant du minimum quand l’autre excelle, mais ne bénéficie pas d’un rôle à la hauteur. Dommage, la diversion avait presque marché.

Diversion sort le 25 mars 2015 au cinéma

Avis

5,5 Passable
  • User Ratings (1 Votes) 7

About Author

Avatar

Leave A Reply