Critique livre – Le doux goût du Sang des Larmes et des Pixels

0

« À t’entendre, c’est un miracle que le jeu ait été terminé. Et il m’a répondu : Oh, Jason ! Chaque jeu terminé est un miracle en soi. »

Du Sang, des Larmes et des Pixels, opus paru chez Mana Books, présente 10 célèbres jeux vidéo à travers leurs problématiques de développement. Des défis du financement au crunch des mises à jour finales, on revit avec passion chaque étape de création à travers un texte fluide et bien construit.

Les dessous du jeu vidéo. Si par malheur (file te rattraper) tu as manqué Uncharted 4, Destiny ou encore The Witcher 3, qu’importe, l’ouvrage s’avère assez bien construit pour proposer un récit accessible à tous. Pour les fans ayant tant attendu la sortie de leur jeu favori, tu découvriras de nombreuses raisons qui te permettront largement de pardonner aux développeurs leur retard (coucou Diablo III).

Un récit d’aventures épiques. Car à lire les récits retranscrits par Jason Schreier, du plus petit jeu, comme Stardew Valley méticuleusement créé par un développeur solitaire, à la plus grosse édition vidéoludique AAA, chaque développement est une quête épique. Un travail de passionné, éreintant, mais récompensé par l’aboutissement et l’engouement des fans. Cette pression, cette passion et ce soulagement, on le ressent tout au long des pages. On accroche au texte et chaque chapitre se lit comme un roman. On a été conquis, maintenant à ton tour !

Du Sang, des Larmes et des Pixels est paru le 7 juin 2018 chez Mana Books.

Critique livre - Du Sang des Larmes et des Pixels

©Mana Books

Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

9.5 Fascinant
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Ida Gonthier

Présidente et directrice des publications, elle gère l'ensemble de toutes les petites missions qui font fonctionner la société. Elle s’occupe également de la section jeu vidéo soutenue par ses terribles acolytes !

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.