[Critique] Colonia : la secte de l’horreur

Récit bouleversant d’une histoire vraie, Colonia lève le voile sur un pan chaotique de l’histoire chilienne.

Une romance flamboyante … Colonia n’est pas tant le récit du coup d’état de Pinochet en 1973 que le destin d’une romance dont le sort est intimement lié à ces événements, la situation politique du Chili ne servant alors que de toile de fond. Une démarche discutable au vu de l’ampleur des événements exposés, mais soit. Emma Watson et Daniel Brühl incarnent avec justesse un couple animé par la flamme romantique du combat à mener jusqu’au bout quand Michaël Nyqvist impressionne en gourou violent et tordu.

… Au cœur de l’horreur. En faisant le choix de se focaliser sur une histoire précise qui découle du coup d’état, le réalisateur met pourtant en lumière l’une de ses plus grandes atrocités : la Colonia Dignidad, une secte dirigée par un ancien de la Gestapo, qui servait de couverture à une prison autorisant la torture des opposants politiques chiliens. Dans une ambiance glaciale et oppressante, Colonia réussit alors le tour de force de conjuguer la quête inlassable de l’amour perdu à l’horreur humaine dans ce qu’elle a de plus effrayant.

Colonia sort en salles le 20 juillet 2016.

Avis

6.5 A voir
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply