Le top flop musical 2021 de la rédac’

Pinterest LinkedIn Tumblr +
Showing 2 of 2

Le top de musical de Quentin

PICTURA DE IPSE : Musique directe
© Lenoir Leclerc Inc.

PICTURA DE IPSE : Musique directe, Hubert Lenoir, sorti le 15 septembre 2021

2021 aura été celle d’une claque aussi bouillonnante que personnelle : le second album d’Hubert Lenoir, qui après son album-concept Darlène et ses succès radiophoniques et critiques au Canada comme par chez nous, prenait tout le monde à rebours avec ce PICTURA DE IPSE : Musique directe. L’album est ainsi un objet aussi étrange qu’excitant, oscillant entre titres à l’efficacité imparable et morceaux de vies torturés enregistrés sur téléphone explorant le suicide et les parts sombres d’un artiste qui balance ici toute sa puissance créative et sa singularité en plein visage. Des ritournelles désenchantées aux tréfonds d’une âme égarée, PICTURA DE IPSE : Musique directe ne laisse pas de marbre ; il envoûte autant qu’il désarçonne, et fascine irrémédiablement.

Rêve Capital, Bertrand Burgalat, sorti le 11 juin 2021

Rêve Capital sort 21 années après le vertige The Sssound of Mmmusic et se fait la synthèse formidable du travail de Bertrand Burgalat. Album-concept d’une journée, de l’aube jusqu’à la nuit, l’auteur-compositeur et patron du label Tricatel tricote des titres tour à tour solaires et mélancoliques, sur une production dont lui-seul à le secret, représentation d’une pop idéale française de haute volée, entre couture soignée et d’un chic parfaitement indémodable. Une modernité suspendue dans les airs, d’un artiste-couturier qui se plaît à tisser avec toujours la même gourmandise un chemin hors du temps et de l’époque. Une parenthèse d’idéal qui s’avère tout bonnement capitale.

De Película, Laurent Garnier et The Limiñanas, sorti le 7 septembre 2021

Laurent Garnier et The Limiñanas étaient faits pour se rencontrer, et De Película en est l’éblouissante preuve. Il sera ici (encore) question d’un album concept, celui d’une sombre et tortueuse histoire d’amour et du mariage entre l’électronique du DJ et le rock psychédélique du groupe dont le mariage parfait délivre des plages tour à tour planantes puis obsédantes. Parce que derrière les sonorités et textes fonctionnant en parfaite symbiose, De Película s’avère évocateur d’images, et se propose comme un voyage cinématographique dont la richesse se révèle au gré des écoutes, et d’une d’une aventure psyché qui convoque parfois le regretté Alain Bashung.

Le flop musical de Quentin

Beautiful James - Placebo
Virgin Recors France

Beautiful James, Placebo, sorti le 17 septembre 2021

Huit années d’absence pour Placebo, et un retour donc plus qu’attendu qui s’avère en demi-teinte. Parce que le retour aux armes de Brian Molko et Stefan Olsdal, s’il s’avère sonner sur le papier comme un retour aux sources et aux sonorités des premiers indétrônables albums, le duo Placebo et le chef d’œuvre indépassable Without You I’m Nothing, se révèle finalement aussi fade que rapidement oubliable. Comme si le groupe s’était vraiment égaré, et qu’il jamais ne nous reviendrait telle qu’auparavant. On se rassurera avec un deuxième extrait (un peu) plus convaincant annonçant la sortie d’un nouvel album baptisé Never Let Me Go le 25 mars 2022 précédé d’une tournée internationale.

Renegade, Kavinsky, sorti le 19 novembre 2021

Comme pour Placebo, Kavinsky revient de 8 années de silence pour annoncer son second album, Reborn. Auréolé du succès mondial de Nightcall et d’un premier essai aux sonorités 80’s parfaitement géré avec visuels ultra-travaillés, ce premier single s’avère être une totale déception. Daté, semblant même singer les dernières productions d’un certain The Weeknd le talent en moins, ce Renegade fait craindre le pire pour le reste.

Connan Mockasin, It’s Just Wind, sorti le 14 juillet et Jassbusters Two sorti le 5 novembre

Qu’a donc t-il bien pu arriver au fantasmatique Connan Mockasin, auteur de bizarreries géniales telles que le formidable Forever Dolphin Love en 2011 et le sensuel et entêtant Caramel deux années après ? Passé producteur pour Charlotte Gainsbourg, et derrière le tout aussi recommandable Soft Hair en 2016, l’on est en droit de se demander quelle drôle d’insecte exotique a bien pu piquer l’artiste, auteur de deux albums (dont un avec son paternel Ade) aussi léthargiques cette année. L’on espère retrouver Connan Mockasin réveillé et en pleine possession de ses moyens pour le futur.

Et vous ? Quelles sont vos découvertes musicales de 2021 ?

Showing 2 of 2
Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.