[Test]Killzone Mercenary l’As de la Vita

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Killzone Mercenary sur PS Vita immerge le joueur au cœur de la guerre entre Helghast et Vectans d’un point de vue extérieur : celui d’un vil mercenaire.

Ce dernier né propose des niveaux et des décors aussi fouillés que sur PS3. Le support, loin d’être un frein à ce FPS, s’avère en parfaite symbiose avec le jeu. Comme sur une manette console, il faut toujours un petit temps d’adaptation, mais l’ensemble devient vite fluide et meutrièrement efficace.

Libération d’otages, piratage, chaque mission rapporte de l’argent pour perfectionner un équipement qui sera autant valable sur la campagne solo que sur le multijoueur. La campagne s’achève après 5 heures de jeu. Différentes difficultés sont disponibles et un petit côté scorring par des trophées, des morceaux d’Intel à récupérer et de nouveaux « contrats », fait son apparition.

La plus grosse réussite vient du multijoueur. Avec une présentation ressemblant à un Battlefield, Killzone Mercenary réunit 8 joueurs sur 3 modes différents et 6 cartes. Seuls les points de réapparition laissent à désirer, le reste étant remarquable. Des « cartes de valeur » définissent toutes les 24h le niveau mondial du joueur.

Killzone Mercenary est sorti le 4 septembre 2013

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.