[Critique] Sous le même toit : la copie ratée de Papa ou Maman

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Séparé des autres Nuls, Dominique Farrugia n’a jamais été un cador de l’humour, livrant des films sans finesse ni originalité. Sous le même toit prend donc une direction attendue, malgré quelques sursauts salvateurs.

De l’importance des amis. Il faut bien compter sur l’entourage du couple pour dynamiser un peu un film mollasson. Autour d’une séquence particulièrement belle, celle où Delphine règle ses comptes avec les « amis communs », le long-métrage nous montre qu’il a parfois de l’idée. Et si finalement les seconds rôles étaient la solution au problème ?

Sans panache. Parce qu’en ce qui concerne le reste, on a du mal à trouver le sourire. Ni drôle, ni touchant, Sous le même toit lorgne du côté des bagarres de couple sans atteindre l’acidité et l’irrévérence d’un Papa ou Maman. Gilles Lellouche et Louise Bourgoin n’y mettent aucune hargne, les répliques tombent à plat et on se mange des grosses baisses de rythme à faire biper un encéphalogramme. À trop vouloir faire du classique, on réalise surtout du démodé.

Sous le même toit sort 19 avril 2017

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.