Critique Artbook – Art of Mana : dans le Secret de Sword et des autres

0

Mana Books continue d’éditer dans nos contrées de magnifiques artbooks autour des licences cultes et c’est avec plaisir qu’on se plonge dans un Art of Mana bien riche.

Dans le pas si petit monde du RPG, on peut dire qu’il y a deux licences (de Square Enix par ailleurs) qui font l’unanimité depuis un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître : Final Fantasy et la série des Mana (Seiken Densetsu au Japon). Le premier jeu de la seconde franchise, Mystic Quest (1991 sur Game Boy) est d’ailleurs un spin-off de FF avant de s’en démarquer complètement par son côté Action-RPG plus prononcé et de prendre son envol. Et pour fêter le 25e anniversaire de la saga (qui s’est titrée officiellement ainsi, du moins à l’international, depuis Secret of Mana en 93), quoi de mieux que de plonger dans Art of Mana ?

Art of Mana : le must have pour connaisseurs

Au programme de ces 208 pages, retour sur le design des personnages et des monstres avec en prime des key arts, des planches autour des environnements, et en fin d’ouvrage, une interview exclusive des directeurs, producteurs et game designers Kôichi Ishii et Hirochimi Tanaka. On a droit à une centaine d’illustrations commentées, notamment à propos des protagonistes principaux de chaque opus, avec des détails sur le processus de création aussi bien dans l’apparence que le caractère. Une œuvre assez complète puisque tous les opus y sont représentés, y compris les remasterisations HD.

Après il ne faut pas se leurrer, l’artbook s’adresse principalement, voire uniquement, pour les connaisseurs de la licence. Mais avait-il encore besoin de le préciser ?

Art of Mana sort le 06 septembre 2018 chez Mana Books.

Critique Artbook – Art of Mana : dans le Secret de Sword et des autres

© Mana Books

 

Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

7.5 La puissance du Mana
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.