Avignon 2019 – Dernière fête : des retrouvailles au goût amer

Dernière fête nous emmène en week-end avec un groupe d’amis qui se retrouvent après des années d’absence à l’enterrement de l’une des leurs.

Ils ne se sont pas vus depuis 6 ans. Alors, quand ils se retrouvent à l’enterrement de Charlotte, les quatre amis décident d’aller passer un week-end tous ensemble à la campagne, pour une dernière fête. Le temps pour eux de se retrouver et de faire face à cette mort que chacun ressent à sa manière. Mais entre la peine, le déni, le manque et la colère, ce week-end de retrouvailles ne s’annonce pas de tout repos.

Une pièce très contemporaine

Dernière fête aborde le thème du deuil sous une forme moderne et rythmée qui se passe très bien de décor. La jeune troupe pleine d’énergie et de talent qui prend possession de la scène nous a tout de suite séduit. Car elle permet de faire souffler un vent de légèreté sur un thème douloureux, et d’aborder le propos avec une touche d’insouciance et d’humour. Mais attention, elle n’a de « jeune » que la moyenne d’âge. Certainement pas le talent ni la sincérité dans le jeu. On sent bien que ces retrouvailles ont malgré tout un goût amer, et que ce week-end ressemblera plus à une bombe à retardement qu’à une virée sympa entre copains. Et ça ne rate pas. Entre souvenirs partagés, regrets, culpabilité, les émotions des uns et des autres se mêlent, s’entrechoquent, se percutent. Parfois tendrement, parfois violemment.

Avignon-2019-Dernière-fête1

Un ensemble épuré

La mise en scène est fraiche et enjouée. Elle va à l’essentiel et donne vie aux souvenirs, aux rêves, aux émotions, à travers le seul jeu des comédiens. Tout sonne juste. Et on ne peut que s’identifier à ce que vivent ces quatre amis tellement ancrés dans les préoccupations que chacun de nous peut avoir. On ne s’ennuie pas un seul instant. Le mouvement est permanent, celui des corps, du temps, des émotions. En revanche, si nous avons tendance à adorer les passages chorégraphiés insérés dans les pièces de théâtre contemporain, ici ils ne nous ont pas vraiment convaincus. Ni dans le fond, ni dans la forme un peu approximative. Mais rien de bien grave, car pour le reste, c’est une jolie performance à laquelle les comédiens se livrent avec beaucoup d’authenticité.

Des thèmes qui nous interpellent

Dernière fête parle d’amitié, de rapports humains et de leur capacité à faire face au temps qui passe et à l’éloignement. Elle parle de l’importance de mettre des mots sur les maux qui rongent à l’intérieur. Car, petit à petit, derrière les sourires, les instants de fuite et les silences, on découvre à quel point Charlotte hante le souvenir de chacun d’eux. Alors, tour à tour, à travers une rencontre fantasmée avec la défunte, ils se confrontent à leurs émotions refoulées et tentent de se frayer un passage vers l’âge adulte. Les émotions se suivent et ne se ressemblent pas, jusqu’à un dénouement qui nous scotche à notre fauteuil. Une dernière fête difficile à oublier.

Dernière fête, écrit et mis en scène par Romain Chesnel et Caroline de Touchet, avec Camille Arrivé, Damien Bennetot, Sarah Bretin, Céline Laugier, Justine Morel et Elsa Olla, se joue au Théâtre Au-bout là-bas, à Avignon, du 05 au 28 juillet 2019 à 12h45. Relâche le 10, 17 et 24.

Retrouvez tous nos articles consacrés au Festival Off d’Avignon ici.

Avignon-2019-Dernière-fête

Avis

7 A voir
  • User Ratings (4 Votes) 8.3

About Author

Mélina Hoffmann

Leave A Reply