[Avignon 2017] C’est à cause d’elle : la claque émotionnelle du Festival off

0

C’est à cause d’elle est un spectacle joué en biélorusse sous-titré en français. C’est aussi un drame des générations séparées par les nouvelles technologies. C’est surtout une pépite de mise en scène et d’interprétation !

Une mise en scène travaillée. Projection vidéo, murs mobiles, accompagnement musical au piano, occupation de toute la scène et de la salle : par l’utilisation de différents supports ainsi qu’une grande mobilité dans le jeu, on se retrouve totalement immergés dans ce drame des temps modernes intelligemment construit. La performance de la pianiste est d’ailleurs à saluer, et le choix des musiques parfaitement pensé.

Des comédiens puissants. Le talent de Ludmila Siddorkevitch et Dmitri Davidovitch est à couper le souffle. C’est simple : on a rarement vu acteurs aussi investis dans leurs personnages ! On ne peut qu’être bouleversés par l’intensité et l’authenticité des émotions qu’ils transmettent et qui semblent les habiter encore une fois la lumière rallumée. Préparez-vous à être touchés en plein cœur par cette pièce inoubliable.

C’est à cause d’elle, d’Andreï Ivanov, se joue du 20 au 30 juillet au Festival Off d’Avignon, à l’Archipel Théâtre, tous les jours sauf les lundis, à 20h25.

Retrouvez tous nos articles consacrés au Festival Off d’Avignon ici

[Avignon 2017] C'est à cause d'elle la claque émotionnelle du Festival off

© Facebook/C’est à cause d’elle

Advertisement
(Visited 370 times, 7 visits today)

Avis

10 A voir absolument
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Réagissez !